Aux Plaisirs de l'eau

Pour que l'eau devienne un plaisir

Bébé Nageur

Chère famille,

Vous trouverez ci-dessous, toutes les informations pour l’activité des bébés nageurs.

Nos séances d’activités aquatiques ludiques se déroulent à la piscine de Villette-de-Vienne, nous organisons trois séances au choix  :

  • MERCREDI : 18 h 45–19 h 15
  • MERCREDI : 19 h 15 – 19 h 45
  • MERCREDI : 19 h 50 – 20 h 20
 Rappel :

Nous n’acceptons que les enfants étant âgé au minimum de 5 mois avec ses vaccins à jour datant d’août au plus tard, l’inscription de votre enfant ne sera pas validée sans l’apport de ces documents.

Nous acceptons des enfants âgés au maximum de 5 ans, en cas de fratries nous accordons une année supplémentaire (pour les cas d’enfants jumeaux, ceux-ci sont considérés comme des fratries).

Par exemple :

Pour la saison 2015-2016, nous accueillons les enfants nés depuis 2011 et depuis 2010 pour les fratries.

 

Nous vous informons que cette activité est très prisée, il y a environ 1 an d’attente. Si vous êtes intéressé, pensez à vous pré-inscrire dès maintenant en cliquant iciUn membre de l’équipe « aux plaisirs de l’eau » vous appellera dès qu’une place se libère pour vous et votre/vos enfants.

 

01

L’eau pour les enfants

Le milieu aquatique est source épanouissement et constitue un espace de liberté offert à tous les enfants dès leur plus jeune âge.

L’aspect sensoriel de l’espace aquatique est particulièrement enrichissant pour l’enfant porteur de handicap.

 

Des moments privilégiés avec votre enfant

Un moment privilégié et une relation intime favorisent une nouvelle complicité et un temps de partage avec votre enfant.

Une approche ludique pour l’enfant lui permet de se familiariser avec l’eau puis de se construire son autonomie aquatique.

02

Bébé nageur accompagné de ses parents

 

Dans une piscine spécialement aménagée avec une eau à 32°C.

Avec du matériel (tapis, toboggan, frites, jouets divers…) qui va favoriser le jeu, la découverte et l’autonomie.

Aidé et conseillé par les animateurs pluridisciplinaires spécialement formés à cette activités par la fédération des activités aquatiques d’éveil et de loisir (FAAEL)

Dans un centre labellisé FAAEL garantissant sécurité et animation spécifique à cette activité.

37

 

Précautions de santé

 04  03

L’enfant doit être à jour de ses vaccinations. Votre médecin doit vous délivrer un certificat médical de non contre-indication à l’activité attestant que votre enfant a bien reçu au moins la deuxième injection de DTP (diphtérie, tétanos, polio).

Si bébé contracte une maladie contagieuse, ne l’emmenez pas à la piscine. En cas de doute, consultez votre médecin.

L’enfant, en piscine, consomme son énergie rapidement.

Trois conditions sont à surveiller scrupuleusement :

  • La durée du bain pour éviter le refroidissement
  • La température de l’eau
  • La limite des réserves énergétiques de l’enfant : l’enfant ne doit pas avoir ni faim ni soif

Il faudra donc veiller à :

  • Augmenter ses réserves avant le bain (son alimentation habituelle y suffira)
  • Lui redonner des calories à la sortie du bain (jus de fruits ou aliments sucrés)

 

 

Durée du bain

 

Le jeune enfant n’est pas capable de lutter contre les refroidissements tout seul. Vous devez y veiller pour lui.

La durée conseillée du bain dans une  eau à 32° est au maximum de 20 minutes pour un bébé de moins de 9 mois. On augmentera ensuite progressivement cette durée sans excéder 45 minutes vers deux ans.

Nous vous recommandons de couvrir votre bébé après  lui avoir donné une douche chaude car l’air des bassins est souvent trop frais pour des bambins.

40

Hygiène du bain

 

Pour contribuer à la lutte contre les microbes et bactéries aux abords du bain vous devez :

  • Prendre une douche savonnée avant d’entrer dans l’eau
  • Porter un bonnet si vous avez des cheveux longs (il n’est pas obligatoire à la piscine de villette de vienne)
  • Vêtir votre enfant obligatoirement d’un maillot de bain
  • Passer le pédiluve
  • Utiliser une serviette sur les matelas à langer
  • Utiliser un sachet plastique pour envelopper vos couches à jeter
  • Sécher très soigneusement votre enfant et particulièrement ses oreilles

 

La sécurité des jeunes enfants

05

Les outils de flottaison ne sont pas nécessaires pendant les séances proposées : l’enfant a suffisamment de possibilités de soutien pour ses déplacements.
Les frites offrent un moyen actif de se soutenir. Le mot maître, c’est varier et ne pas systématiser ces appuis.Les brassards, bouées et autres engins rendent l’enfant très passif car ils sont fixes.

06

Cependant en dehors des séances de bébés nageurs, en piscine ou dans d’autres plans d’eau, nous conseillons fortement aux parents de s’entourer d’un maximum de précautions.
Nos animateurs pourrons utilement vous conseiller.

07

Préparer votre enfant

 08

Comme toute nouvelle activité, il est important de préparer votre enfant à sa venue en piscine. Nous vous conseillons un petit tour préalable en « visiteur ». Parlez lui de l’activité, montrez-lui le bassin et les autres enfants, amenez avec vous son petit jouet flottant favori. Tout est mis en oeuvre pour que l’enfant se sente comme chez lui et que vous soyer tout de suite à l’aise avec lui.

09

C’est votre première séance : que faire ?

10

Tout d’abord, prenez votre temps, soyez « ZEN » ! Allez-y en famille : l’un des parents pourra s’asseoir au bord du bassin, le deuxième accueillera bébé dans l’eau et veillera à bien observer, dans ses expressions, la manifestation de son désir. « Vos yeux dans ses yeux », un vrai mot d’ordre ! Ne serrez pas votre enfant, soutenez-le posément, mettez-vous bien dans l’eau, jusqu’au niveau des épaules ! C’est elle qui vous porte !

Il vous faut maintenant apprendre à laisser l’eau faire, à moins serrer bébé, à moins intervenir : dans vos gestes, mais aussi dans votre langage. Soyez attentif à tous ses projets d’actions.

12

« Le bébé est une personne », il vous entend, il vous comprend : apprenez à éviter les expressions comme : « n’aie pas peur ! », « ce n’est pas grave ! ». Celles-ci laissent entendre que l’eau est dangereuse. Soyez positif. Tout ici est mis en oeuvre pour favoriser l’envie d’agir de votre enfant.

13

C’est l’heure de la découverte, on va ensemble  dans l’eau faire le tour de la piscine. Découvrez le bassin, son aménagement, regardez ensemble les autres enfants et proposez à bébé de ressentir l’eau, sa résistance, sa portance. Observez ses réactions et allez là où il vous guidera !

Vous tiendrez votre enfant au niveau des hanches (son bassin étant son centre sécuritaire). Il est conseillé de le maintenir en position verticale assise. Celle-ci lui permettra d’avoir la liberté de bouger seul ses bras pour saisir un jouet flottant.

11

« Aidez-moi à agir seul »

14

 

  • « Ne me serre pas trop, accompagne-moi, aide-moi, sois proche ! »
  • « Ne fais pas à ma place, mais ne sois pas absent »
  • « Sois sécurisant et autorisant pour me laisser agir »
  • « Si je bois de l’eau, ne dramatise pas. »
  • « Sois le point d’appui qui me permettra de trouver les miens »
  • « L’immersion ne présente aucun danger pour moi, sauf si je ressens ton angoisse ! »

Ne le comparez pas avec d’autres enfants : c’est chacun son rythme. Si vous ne vous sentez pas à l’aise, les animateurs sont là pour vous conseiller. N’hésitez pas à les solliciter.

15

Les propositions à l’enfant

16

Jusqu’à six mois, proposez-lui les petits jouets flottants : ils stimuleront son envie d’aller vers eux et de bouger.

Vous pouvez utiliser les petits tapis percés : regardez ses réactions et souriez avec lui. Ne soyez pas trop pressés même si vous rêvez d’autonomie. Ce qui compte, c’est le plaisir de la découverte de sensations et du ressenti en famille.

17

Les premières séparations pourront se produire… Le temps de quitter maman pour aller se caler contre papa : ce seront ses premiers petits déplacements, ne contrariez pas son besoin de verticalité. Ne perdez pas de vue qu’il essaye depuis plusieurs mois de se mettre debout !

18

Soutenir

19

 

 

Observez ses mains : ouvertes ? Fermées ? Elles vous renseignent sur l’aisance de votre enfant. Assis, debout, sur le dos, le ventre, essayez ! Il n’y a pas de loi, chacun est différent.

 

L’aménagement proposé est varié : aidez-le dans son exploration du bassin : bords, tapis, frites…

 

 

Partez avec lui à la rencontre des animateurs, des familles inconnues, nouvelles t^tes dans son monde.

 

Parlez-lui durant cette exploration, cette socialisation.

 

21

 

Envelopper

22

 

 

Au départ, l’enfant qui s’éloigne de sa maman « se prépare » mais il a besoin de recharger ses « batteries » en retournant dans les bras de ses parents régulièrement. C’est l’autonomie affective qu »il construit.

 

Il est en sécurité avec vous et vous lui permettez toutes ces tentatives d’explorations.

 

C’est à partir de cette relation privilégiée avec vous que s’établira sa confiance avec l’eau. C’est en lui permettant de se détacher progressivement de tout soutien qu’il va développer son autonomie aquatique.

 

Ces deux autonomies, associées au plaisir, se construisent ensemble.

 

 

 

23

Jouer à trois ou plus…

24

Etre à trois, c’est pouvoir échanger en famille, proposer des jeux variés, stimuler, rire ensemble. Si vous êtes seul, n’hésitez pas à solliciter un animateur ou un autre parent de l’équipe pédagogique. Ils enrichiront vos rapports.

Vous pouvez ainsi proposer à l’enfant de changer de bras, de choisir des soutiens différents.

26

Accepter l’eau, c’est s’habituer à de nouvelles sensations. C’est apprendre à agir sur ce nouveau milieu en bougeant, en sautant, en s’immergeant, en s’y déplaçant. Les parent jouent ici un rôle fondamental de stimulateurs.

27

Le matériel, son utilisation

25

L’équipe d’animation est là pour vous guider. Avant votre arrivée, elle a créé un aménagement afin de susciter l’envie d’explorer le milieu dans toutes ses dimensions.

Les frites offriront un soutien apprécié, le toboggan les premières glissades, les tapis, le repos ou les proposition de sauts.

Les jouets immergés sont là pour enrichir et inciter à l’immersion.

La cage permettra les premières descentes seul, les petits jouets, les câlins. Avec les arrosoirs, on s’éclabousse copieusement ! « tout est jouet, tout est fait pour jouer ».

28

L’immersion, comment l’aborder ?

29

La prolongation du « jeu au-dessus », c’est « le jeu en dessous »… L’immersion augmentera le champ expérimentation. Comme la marche, elle permet l’étirement de l’espace-jeu de l’enfant. C’est le côté émotionnel qui est le plus délicat à gérer pour les parents. Pour le reste, faites-lui confiance, il s’adaptera vite.

L’immersion fait partie intégrante de l’activité aquatique.

Ne proposez jamais d’immersion sans l’accord de l’enfant. Dans tous les cas, c’est l’enfant qui décide. Soyez attentif à ses réactions si l’immersion est accidentelle, provoquée par le toboggan après une glissade ou lors d’une petite chute du tapis. Ne vous précipitez pas pour le rattraper, souriez, restez calmes.

Nous vous conseillons de l’aborder avec les animateurs qui sauront vous aider.

30

 

L’évolution des séances

31

Après quelques séances, votre enfant se déplacera seul à quatre pattes sur le grand tapis flottant. Il se hissera sur le bord, grimpera au toboggan, videra des seaux, collectionnera les petits jouets.

32

Toutefois, il faudra veiller à ne pas laisser trop longtemps passif, porté par un accessoire. L’enfant aura bien exploré la position avant ses premiers déplacements. Mais attention, cette posture verticale en hyper extension est transitoire : si vous la favorisez trop, elle pourrait nuire à la position horizontale nécessaire aux premiers déplacement autonomes.

33

La position verticale

34

Pas d’apprentissage de techniques ! Grâce à l’immersion, c’est tout naturellement que l’enfant passera à un déplacement plus horizontal car moins fatiguant et plus pratique. L’enfant sera capable de se mettre tout à fait à plat, tête dans l’eau. Il découvrira ainsi « le corps flottant », véritable clef de l’autonomie aquatique. On pourra l’inciter, à ce moment-là, à prolonger ses déplacements en jouant avec lui. Si vous vous placez devant lui pour qu’il vous rejoigne, ne reculez pas ! Votre enfant a besoin d’être tout à fait en confiance, de s’auto-évaluer pour se lancer dans l’action. Le passage des obstacles tapis, frites est un jeu très incitateur pour se mettre à plat. Ces aménagements permettront à l’enfant de s’y exercer avec plaisir? Veiller à ne pas le « sur-stimuler », n’oubliez pas qu’il doit prendre l’initiative !

35

Mieux vivre le développement de son enfant

De la naissance à 6 mois : il découvre ses cinq sens, le réflexe de succion est son premier jeu.

Privilégiez durant cette période, tout ce qui est contacts et sensations.
Il aime « les jeux de mains », profitez des moments privilégiés pour masser son corps, le chatouiller. C’est également le début des mouvements volontaires : bébé arrive à attraper un objet qui flotte devant lui avec ses deux mains. « L’enfant apprend à découvrir son corps et à mettre une limite entre lui et le corps de l’autre.

De 6 à 12 mois :  c’est une période très riche en progrès pour l’enfant qui acquiert une bonne maîtrise de son corps et de ses gestes

Il adore les échanges d’objets, les lancers de ballons. La parole occupe une grande place dans sa construction, les voix de ses proches, mais aussi la musique et les chansons.

De 12 à 24 mois : Il est désormais bipède et fort occupé à apprendre à marcher, il part en exploration et agrandit son territoire. Centré sur lui-même, il a du mal à prêter ses jouets. Le jeu développe ses capacités motrices. Il a besoin de faire seul pour apprendre. Il peut explorer la piscine.

De 2 à 3 ans : Le bébé apprend à être propre, encouragez le à s’habiller à parler. Il communique d’avantage, s’adresse à ses jouets. Il demande aux adultes de participer à ses imitations. Il commence à retenir de petites comptines. Encouragez le à devenir autonome.

Jusqu’à 3 ans, tout est jeu. Son corps, vous et leur environnement quotidien fournissent une source inépuisable d’activités aux petits. Aidez-le à découvrir le monde, pour son plus grand épanouissement, hors et dans l’eau.

Les enfants de plus de trois ans, Nous savons que l’affectivité est le moteur de l’action? Si votre enfant joue et s’il est heureux dans l’eau avec vous, il augmentera progressivement ses explorations, ses découvertes du « dessous et du dessous ».

L’apparition du saut fait naître d’autres explorations du milieu. Vous aurez à ce moment là un rôle de proposition et de soutien affectif.

Vous deviendrez un spectateur admiratif et cela, il adore !

36

 

CHANSON POUR FINIR LA SÉANCE

 

Pour informer les enfants que la séance va se terminer, nous avons opter pour chanter, animateurs et parents, une chanson environ 5 minutes avant chaque fin de séance. En voici les paroles :

Les petits poissons dans l’eau
nagent nagent nagent nagent nagent
Les petits poissons dans l’eau
nagent aussi bien que les gros

Les petits les gros
nagent comme il faut
Les gros les petits
nagent bien aussi

 

QUELQUES CONSIGNES DE SÉCURITÉ

A LIRE ATTENTIVEMENT :

Pour des raisons de sécurité, nous demandons que chaque enfant dans le bassin soit accompagné d’au moins un de ses parents (2 enfants = 2 adultes). Nous vous demandons de ne pas franchir le pédiluve avant 18 h 45 pour la première séance, 19 h 15 pour la deuxième séance et 19h50 pour la troisième séance. Il est impératif que votre enfant ait mangé des sucres lents ½ heure avant la baignade (blédine, céréales, biscuits…) afin d’éviter qu’il n’ait froid dans l’eau.

Prévoyez également son repas du soir habituel qu’il prendra, au chaud, dans les vestiaires. Vous avez tout le temps nécessaire pour sécher soigneusement votre enfant (pensez aux oreilles !),

l’habiller et surtout l’alimenter. Après une telle dépense de calories, un enfant NE DOIT PAS REPARTIR DE LA PISCINE LE VENTRE VIDE. Il n’est pas possible de chauffer sur place un aliment ou biberon (pensez au sac isotherme…).

 

Cliquez ici pour voir les TARIFS

Pour ceux qui le souhaitent, des facilités de paiement peuvent être accordées, nous contacter.
Afin de connaître un peu plus chaque famille et de mieux répondre à vos attentes, nous vous
demandons, lors de la première séance de vous présenter à l’accueil où vous serez pris en charge par
un membre de l’équipe.

Pour les familles intéressées , vous pouvez-vous pré-inscrire en suivant le lien de cette page.  Notre activité est très demandée et la liste d’attente est d’environ un an.  En faisant la pré-inscription vous seriez placés sur la liste d’attente et un membre de l’équipe vous appellera dès qu’une place se libère pour vous et votre/vos enfants.

 

Si vous désirez plus d’informations, vous pouvez écrire à l’adresse suivante : contacts@auxplaisirsdeleau.fr